Le pied du coureur et l’impact de LIFE+

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le pied du coureur et l’impact de LIFE+

Généralités sur le pied… 

Il existe autant de types d’appui que de morphotypes de pied différents , comme il existe autant de foulées différentes et de pratiques de la course à pied que de coureurs  …

Il n’existerait donc pas une course idéale mais une somme de qualités propres à chacun de nous. Ce qui nous amènerai sur le terrain avec nos adaptations et nos forces …

L'appui du pied au sol

Le corps, quand il est statique et en équilibre, a une zone de contact au sol qui passe par le calcanéum ( le talon ).

Lors de la marche et de la course , la foulée  physiologique passe par l’appui talon d’abord ( Référence kapandji – biomécanique du membre inférieur )

Depuis quelques années, nous tirons  de l’observation du coureur véloce de haut niveau  ( le pistard kenyan ou éthiopien ) une  tendance qui tend à se poser en norme à la masse des coureurs.

La foulée avant ou médio pied

Depuis 2010  environ, le marché de la chaussure de trail /running a explosé voyant arriver toutes sortes de chaussures pour répondre à ce concept nouveau de « light feet running » :

  • à zéro  drop ,  4 , 6 ou 8 ,  etc …
  • avec , sans amorti , five fingers etc …

L’offre “running shoes ” est TRES large. Il est  difficile de trouver un modèle qui va nous convenir . Une chose est bien réelle cela dit, la recherche sur la diversification des produits nous amène au moins à avoir le choix : Vous trouverez toujours chaussure à votre pied , et les magasins spécialisés qui ont des techniciens formés sauront vous conseiller vers le bon modèle.

Le pied est  “la fondation coulée d’une maison” qui épouse le relief du sol pour donner un niveau à l’édifice ( cf. thierry Prossel – formations ) …

Le segment jambier constitué des 2 os stabilisateurs que sont le tibia et le péroné peut être considéré comme le mur bâti sur la fondation pour donner un équilibre vertical !

En situation , que vous soyez en pente ( montante ou descendante ) ou en devers , votre segment jambier s’adaptera toujours afin de vous mettre d’aplomb sur votre appui quel qu’il soit . Pour y parvenir , il met en jeu d’innombrables muscles  pour assurer la fonction stabilisatrice au sol.

Facteurs de contrainte et adaptations

Les aptitudes du segment jambier sont un élément clef dans le maintien de vos qualités dynamiques de déplacements. La tolérance des muscles jambiers dans leur capacité à tenir dans le temps  serait peut être au centre de tout. L’adaptation permanente au terrain , la capacité à transférer la performance du moteur cardio respiratoire au sol et ainsi aller plus vite , plus loin …

Si nous  considérons  désormais l’appui comme un élément fondamental de la qualité de foulée du coureur , et de la performance  , il est effectivement grand temps d’y accorder le soin qu’il convient !

« La récupération d’abord »

Et oui, on a tendance à négliger ce point crucial: la récupération !
Chaque run vous expose :
– Le martellement de vos pieds au sol expose directement, la fameuse aponévrose plantaire !
– L’effondrement et la destruction de vos globules rouges par ces chocs répétés est ce qu’on appelle « l’hemolyse du pied » qui amène par conséquent la perte de fer.

C’est là que LIFE+ devient un adjuvant intéressant pour le bonheur de votre pied.

Découvrez les athlètes qui utilisent LIFE+

Trail, ultra endurance, sports collectifs, fitness, running,… Ils ont déjà intégré LIFE+ SportDevice dans leur routines !

Le traitement préventif de vos plantes de pied

L’utilisation du programme Récupération LIFE+ (6’20mn) après chaque séance soutiendra  votre capital musculaire au meilleur niveau pour assurer les conditions de votre pratique du running dans le temps.

Vous pourrez utiliser aussi ce mode 2 dans le cadre d’une reprise du sport après un arrêt prolongé, pour soulager des mollets tendus ou un dos fragile.

et oui les plantes de pied sont reliées aux mollets /  ishios-jambiers   / muscles lombaires par la bandelette myofaciale postérieure .

  1. le mode Coups & Chocs (Programme 4)

Aprés chaque entrainement limitera les effets délétères  de l’hemolyse  sur le long terme, ainsi qu’il aidera à  réparer les micro lésions musculaires engendrées par des séances spécifiques ” vitesse ”  ou dénivelé négatif pour le trailer.

3. Utilisez LIFE+™ en programme 3  avant  une séance difficile, ou dans un contexte de sollicitation important (entrainement intensif , stage , etc ) pour une  stimulation qui vous aidera à mieux démarrer votre activité !

Le pied instable du traileur...

Pour diverses raisons, votre pied peut ne plus vous rendre autant de services que vous ne le souhaiteriez …  La principale des causes de l’instabilité est dans l’addition des traumatismes ligamentaires qu’il enregistre lors des chocs successifs reçus. Le plus fréquent et le plus sévère amenant à l’entorse . La pratique du trail est également très solliscitante pour les articulations. La première chose à faire est d’aller CONSULTER un Médecin ! Il convient de ne pas banaliser cette blessure : Placer le membre en décharge le temps nécessaire. Poser une immobilisation souple, prescrire des examens d’investigation afin de visualiser une lésion tissulaire, prescrire des traitements anti -inflammatoires, de la kinésithérapie. Tout cela est du domaine de compétences de votre professionnel de santé du sport.

NB -Les mécanismes lésionnels concernent dans une très large majorité les faisceaux ligamentaires latéraux externes. La talo fibulaire antérieur étant le plus touché … Il convient aussi d’investiguer des lésions associées sur la syndesmose tibio fibulaire dont l ‘importance sur la stabilité du pied du sportif est essentielle !

Placement sur court et long fibulaire.

Placement sur Jumeau Externe, jumeau interne et soléaire.

Témoignages des traileurs, des amateurs, des pros

Découvrez les témoignages des utilisateurs de LIFE+ SportDevice sur les différentes pratiques sportives.

Le traitement fonctionnel de l'entorse ...fantasmes et réalités

Gagner du temps et remettre les runnnings plus vite que prévu, traiter “par le mépris ” une entorse même bégnine peut vous exposer dans le futur à d’autres lésions plus graves. Ou pire à des lésions répétées qui installeront dans le temps des séquelles dont la première est l’instabilité chronique.

L’enchaînement est toujours le même, et il sera difficile de soigner les conséquences à distance !

Les lésions ligamentaires ont  leurs conséquences sur le long terme  et sont la première cause de consultation des runnners trailers !

mollets fragiles, tendinite d’achille, fascite  plantaire, épine calcanéenne, tendinite de la bandelette ilio tibiale ( l’essuie glace ), periostites, lombalgies à bascule, psoas recalcitrants ,etc…

Le Thérapeute cherchera toujours une origine commune, celle d’une entorse tibio -tarsienne ancienne …

Que faire en cas d’instabilité chronique
Il y a déjà beaucoup à faire et je le répète, la prise en charge par un professionnel de santé sera un axe fort de votre évolution vers la résolution de vos problèmes : L’auto médication et l’auto rééducation ne doit aucunement se substituer aux traitements prescrits , elle les accompagne !

l’instabilité chronique par faiblesse musculaire ?
Un point myofacial ( ou trigger point ) latent ou silencieux sera non douloureux , difficile donc à cerner les problématiques liées … Par contre il sera toujours responsable de faiblesses dans le muscle concerné mais aussi de limitations d’amplitude !

L'impact de l'utilisation de LIFE+

Utilisez LIFE+ SportDevice  pour soulager
Même à distance temps importante d’une entorse, les heureux possesseurs du boitier de photobiomodulation LIFE+  pourront continuer à prendre soin des ligaments meurtris en utilisant le programme 4 coups chocs. Après le premiers entraînements, une application sur toutes les gènes musculaires que vous ressentirez  le long de la jambe: face externe et les fibulaires , face postérieure et le mollet , face interne et le tibial postérieur. Egalement le ligament talo fibulaire.

Utilisez LIFE+ pour  la stabilité
Les muscles latéraux externes “dits fibulaires ( courts et longs ) seront ciblés par LIFE+ lors de votre reprise sportive après entorse ( programme Préparation ). Ils seront aussi soulagés après vos premiers entraînements ( programme récupération ).

Un pied tombant qui racle le sol au retour aérien et vous fait buter sur les aspérités du sol. Cela est lié à une faiblesse générale de la cheville, l’utilisation de LIFE+™ sur le muscle tibial antérieur ( programme Entretien le plus souvent, programme Récupération si fatigue excessive, et coups & chocs pour soulager les inconforts).

Un pied faible et instable qui a une forte tendance à l’entorse externe  de la cheville, une pronation du pied à la marche et à la course. Privilégiez l’application de LIFE+ sur les muscles longs et courts fibulaires (même préconisations que plus haut ). Une application sur la malléole externe qui risque d‘être douloureuse par le surmenage ligamentaire induit par cette instabilité.

Les douleurs et crampes au mollets
Vous ressentez des douleurs d’effort derrière le genou après vos sorties. Vous avez des crampes au mollet qui vous amènent lors de déclenchements douloureux à marcher pied à plat et genoux raides ? Il y a fort à parier que vous avez un problème de gastrocnémiens … « les fameux jumeaux » !

Utilisez LIFE+ selon  les mêmes préconisations sur ces  muscles au dessous du genou ainsi  que sous le talon si les crampes sont associées à des crampes plante de pied.

attention toutefois

Allez consulter si ces troubles persistent. Ils peuvent être aussi associer à des sciatiques S1, une lésion par déchirure, une tendinite d’achille. Plus rarement phlébite et syndrome des loges !

Je ne saurai trop vous encourager à consulter dans ces cas précis ou vous ressentez des gênes au mollet, à la cheville remontant sur les ischios et les muscles lombaires …

Il y a une grosse démarche d’investigation à mener afin de vérifier de multiples hypothèses sur l‘état du squelette ( fractures de fatigue ) l’état de la  charnière lombo -sacrée (radiculopathie s1 ) ou la présence de lésions musculaires plantaires ou jambières mêmes anciennes qui entraîneraient une faiblesse de la flexion plantaire.

je ne traiterai pas ici des problémes de tibial posterieur et des tendinites d’achille pour les mémes raisons. Les causes courantes sont multiples, les signes cliniques sont difficiles à différencier de diagnostics différentiels plus sérieux. Là aussi vous devez confier vos problèmes à votre médecin traitant qui vous orientera au mieux …

N’oubliez pas cela dit : Une pratique équilibrée et harmonieuse de la course à pied dans le respect de votre intégrité physique sera le meilleur atout prévention santé que vous puissiez trouver.
Bon run !!!

A propos de l’auteur:

Marc JOUANOLOU – 50 ans – Kinésithérapeute – Ostéopathe – Coach  réside dans les Hautes-Pyrénées au pied du col du  Tourmalet. Sportif, passionné, il pratique le trail, le ski alpinisme ainsi que le triathlon et accompagne des athlètes de tous niveaux.
Photos athlète: Cyril Morillo

Fermer le menu