EnglishFrenchItalianSpanish
Aucun article dans le panier.

Running – Comment je suis tombée dedans !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Running – Comment je suis tombée dedans !

J’ai toujours pratiqué plusieurs sports étant plus jeune, tels que la danse et le karaté mais pour moi aucun de ces sports ne me défoulais vraiment, ne me vidais pas vraiment la tête alors je me suis tournée vers le running…

Il faut bien commencer…

C’est donc vers mes 15 ans que j’ai décidé d’essayer la course à pied que je pratique maintenant lors de mes journées plus calmes, lorsque j’ai plus de temps pour moi qui sont généralement le mercredi et le dimanche.

Comme un bon nombre de personne les premières courses ont été difficiles car je n’arrivais pas à respirer correctement pendant l’effort, je ne faisais pas des pas en adéquation avec ma course… La méconnaissance de la pratique et de mon corps ne me permettait pas de tenir de longues distances.

Puis on progresse

Mais habitant dans un milieu rural je peux courir en forêt, celle de mon village et ses alentours ce qui fait que je ne cours pas sur terrain plat, et j’aime ça. J’aime varier entre les montées et descentes pour intensifier l’effort. De plus cela me permet de changer beaucoup de fois de parcours pour ne pas me lasser lors de ma course !

Cette variation me permet également d’agrandir mon chemin ou de le raccourcir, de travailler plus mon « cardio » avec ces variations de terrain par exemple. Le fait de changer de parcours me permets de ne pas m’habituer et me sort de ma zone de confort pour progresser. J’essaye de ne pas trop m’habituer pour faire toujours mieux.

On s’améliore

Pour m’aider à m’améliorer dans mes performances j’effectue différents exercices de récupération à la fin de mes courses. Comme nous l’entendons souvent à la fin de l’effort il ne faut jamais s’arrêter d’un coup, c’est donc pour cela que je privilégie une marche sur environ 500 mètres en soufflant de manière plus lente et plus calme, ce qui permets de me concentrer sur ma respiration.

Ce trajet de fin s’effectue juste avant d’arriver chez moi et une fois arrivée je m’étire pour prévenir des courbatures éventuelles et m’hydrate beaucoup (car personnellement je n’aime pas boire pendant l’effort).

Ce processus, cette habitude de ne pas en prendre ainsi que ma routine de fin de course m’ont permis de pourvoir courir plus vite et de tenir sur des plus longues distances !

Mental & récupération

Cependant je n’oublie pas que les résultats s’améliorent grâce aussi et avant tout au mental lorsque les choses se corsent. C’est donc pour ça que je rends mes parcours plus ludiques et que je me fixe des objectifs, qui vont me permettre de réaliser de meilleures performances.

Pour moi effectuer mon processus de récupération est primordial pour effectuer de meilleurs résultats puisqu’il permet à mon corps de se remette de l’effort subit qu’il ne faut pas négliger.

Ne pas bien récupérer peut engendrer de simples courbatures comme des déchirures musculaires, des contractures, des tendinites que je ne veux surtout pas avoir à connaitre ! Je pense également au dos qui peut subir de fort chocs, en fonction du sol c’est jusqu’à trois fois le poids appuyé qui est renvoyé… Je ne néglige donc pas ma récup !

Mathilde Belin, étudiante en communication & runneuse !

Le + Life+SportDevice…

Il est vrai que la reprise du sport, ou le début de sa pratique, engendre des courbatures peu connues jusque là. La sollicitation intense (ou non) de muscle pas habitué amène ces douleurs, gènes qui peuvent empêcher de s’épanouir pleinement dans sa nouvelle (ou reprise de) pratique.

Sans effet secondaire, non-invasif, rapide, efficace, et Made In France, Life+SportDevice stimule le corps afin qu’il récupère du mieux possible.
La lumière rouge calibrée est un véritable adjuvant pour le corps, alors pourquoi s’en passer ?!

Fermer le menu
×

Panier