Cheval: Interview Marie-Elise Colle, préparatrice physique équin

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cheval: Interview Marie-Elise Colle, préparatrice physique équin

Marie-Elise Colle est préparatrice physique équin. Elle intervient en Rhône-Alpes et en France auprès de nombreux cavaliers et chevaux, principalement en CSO. Elle est la préparatrice des chevaux de Michel Robert. Elle est équipée de NEOLYS+ AnimalCare.

Bonjour Marie-Elise, quelle est ta profession, ton cursus ?

Je m’appelle Marie-Elise COLLE, je suis préparatrice physique équin.
Avant tout, je suis issue d’un cursus scientifique (Ingénieur en Génie des matériaux et Génie des procédés).
Cavalière en CSO amateur, passionnée par les chevaux, j’ai toujours accordé beaucoup d’attention à la préparation physique et au bien-être mental de mes chevaux. C’est un sujet qui m’a toujours passionné et sur lequel j’ai très vite souhaité monter en compétences, tant au fil de mes rencontres sur les concours, mes discussions avec d’autres propriétaires, des entraineurs, des cavaliers professionnels.

Ce qui m’a très vite frappé, c’est qu’alors que tous les autres sportifs sont accompagnés dans leurs disciplines respectives par des spécialistes (massage, en kiné,…) j’ai, comme beaucoup d’autres cavaliers et grooms, imaginé que notre sport devait également prendre un nouveau tournant en prodiguant des soins et attentions additionnels à nos chevaux. Ce sont des athlètes qui doivent mériter toute notre attention.

Quelles formations spécifiques as-tu suivi ?

Depuis très longtemps, je cherchais effectivement une formation pour développer, de façon solide, une activité spécifique à la préparation physique des chevaux de sport.

J’ai ainsi intégré l’IFPPE (Institut de Formation en Préparation Physique Equine).

Cette formation, très complète, dispensée par des vétérinaires et des ostéopathes équin, m’a permis de lancer une activité complémentaire dédiée à la préparation physique des chevaux. Une attention particulière sur les chevaux de sport et leurs disciplines (CSO, Dressage, cross,…). C’est la naissance du concept Horse O Top.
L’objectif étant de proposer un service adapté et efficient pour accompagner chevaux et cavalier, à la maison comme en concours et intervenir dans l’amélioration de la préparation à l’effort et la phase de récupération. J’ai donc mis au point une méthode de suivi et d’intervention construite autour des acquis de ma formation à l’IFPPE.

En quoi consistent tes interventions ? Comment travailles-tu ?

Je réalise la majeure partie de mon accompagnement du cheval avec mes mains, via des massages et du travail manuel sur les points critiques détectés. Il peut s’agir de massages profonds post-effort, de massage pré-effort pour la mobilisation musculaire, de travail sur les articulations du cheval, sur les tissus, ligaments, tendons.
Je me suis également équipée de machines, d’outils de soins afin d’être capable d’amplifier mon action et mes résultats dans certains cas spécifiques. Me souciant du bien-être global des chevaux, tant sur le plan mental que sur le plan physique, il m’est indispensable d’avoir une palette  de techniques et d’outils à ma disposition. J’apprécie tout particulièrement le comportement du cheval quand j’interviens et que je le vois se relâcher, machouiller, respirer profondément. Chaque cheval s’exprime différemment et il est passionnant d’apprendre « à lire » chacun d’entre eux.

En fonction des objectifs de mes clients, j’assure un suivi mensuel pour de nombreux cavaliers en intervenant directement chez eux (NDLA : M-E Colle est basée près d’Annecy) et je les accompagne pour un suivi quotidien de leurs chevaux pendant les concours.
Mes services peuvent évidemment être pris « à la carte », mon but étant de répondre au plus près aux besoins des chevaux, des objectifs des cavaliers et propriétaires.

Quels types de chevaux, de disciplines équestre ?

Le panel est vaste mais disons que la plupart sont des chevaux de loisirs et de compétitions, et plus spécifiquement dans la discipline du Saut d’obstacles.

J’ai la chance de travailler avec de nombreux cavaliers Rhône-Alpins, et d’avoir la confiance de Dominique et Michel Robert pour qui j’interviens depuis plus de deux ans. Ils ont découvert mon approche et les résultats sur leurs chevaux. Ce sont des cavaliers extrêmement soucieux du bien-être de leurs chevaux et sensibles à des approches naturelles qui donnent des résultats. J’apprends également beaucoup à leur contact, c’est passionnant. Michel Robert est un cavalier d’exception avec une humilité sans pareil et une immense expérience qu’il n’hésite pas à partager aux plus grand nombre à travers ses vidéos et ses méthodes (Horse-academy.fr).

Tu connaissais la photobiomodulation via les lasers, aujourd’hui cette science est miniaturisée à travers un outil portable, non-laser, et donc sans risque, comment en as-tu eu connaissance ?

Effectivement, lors de ma formation j’ai découvert l’action de la lumière (la photobiomodulation) à travers les lasers. On connait déjà dans le monde équestre mais les outils disponibles sont plutôt encombrants, peu maniables et assez onéreux. Je savais donc que cela fonctionnait et avait déjà regardé les références scientifiques et les mécanismes.
Je cherchais un accompagnement à mes mains qui utilise les bienfaits de la lumière, c’est en faisant des recherches sur internet que j’ai découvert la société EloraBiotec et son produit NEOLYS+ AnimalCare.
Je les ai contacté et ai eu une longue discussion avec Laurent qui m’a permis de vérifier ce que je savais déjà sur la partie scientifique. Nous avons parlé de leur technologie. De part mon cursus ingénieur et industrie, j’accorde une importance toute particulière aux produits Made In France. J’ai donc été séduite, dans un premier temps, par le fait que le produit – de la R&D à la production et au service après-vente – toute la chaine est française ! Un bon point !

Il restait donc à le tester en situation. J’ai donc demandé à Michel Robert s’il était d’accord pour faire un essai chez lui, sur ses chevaux.

Comment avez-vous testé ? sur quoi et pour quels résultats ?

Connaissant les chevaux de Michel pour m’en occuper, j’ai donc fait venir l’entreprise. Bien que Laurent, le Directeur Général, soit lui-même cavalier (ce qui est plutôt rassurant !) il ne connaissait pas les chevaux de Michel, ni leurs besoins. J’ai décidé de faire un premier test sans intervenir sur le cheval, sans utiliser mes mains. J’ai juste indiqué les endroits où placer Néolys+ AnimalCare et le programme à appliquer : épaules, ligne de dos, sacro-illiaques.
Michel a ensuite monté la jument et nous a fait part de ses retours.
Personnellement, j’ai vu très vite ce que je voulais voir !
Epaules beaucoup plus mobiles, plus d’entrain. Le ressenti de Michel était attendu . Là encore le retour a été très positif. La jument a été beaucoup plus rapidement en route, déliée de l’avant main et plus rapidement prête à enchainer quelques saut. Nous avons reproduit l’expérience avec un autre cheval.
J’ai gardé le dispositif et l’ai utilisé systématiquement sur l’ensemble des concours de cet été ou l’écurie était engagée (notamment à Grimaud). Michel s’est équipé de 3 machines. Elles sont en utilisation dans ses écuries et ses grooms s’en servent quotidiennement.

Le plus bluffant aura sans doute été les résultats impressionnants sur la cicatrisation d’une blessure d’un cheval de Michel au genou. Cela a fini de nous convaincre de l’intérêt de l’usage de cette technologie Made in France.

Désormais, comment intègres-tu cet outil dans ton expertise ?

A titre personnel, je me suis équipée avec 2 machines. Ceci me permet d’accompagner les chevaux de façon plus rapide (en concours, les timings doivent être optimisés pour préparer les chevaux à aller en piste), ou encore de pouvoir le mettre à disposition pendant quelques jours à mes clients, en cas d’accompagnement spécifique.

J’apprécie tout particulièrement cette technologie miniaturisée qui, simplement branchée sur une petite batterie, me permet d’intervenir même dans un camion en concours ! Elle me permet d’optimiser systématiquement toutes les aides à la récupération que je propose et de façon rapide. 

J’imagine que tu dois avoir quelques anectodes ?Quels types de chevaux, de disciplines équestre ?

J’en ai plein ! Mes meilleures anecdotes, seraient de citer les premiers sourires et la surprise de plusieurs cavaliers, lorsqu’ils se sont mis à cheval sur des chevaux qui, avant d’être massés pour la première fois, « portaient » assez mal leur cavalier durant la détente. Cela montre l’envergure que peut avoir le massage manuel sur nos chevaux ! Quand on a des cavaliers d’expérience qui sont bluffés par notre intervention, cela est extrêmement gratifiant et on mesure les bienfaits qu’on apporte aux chevaux !

Equipez-vous du dispositif NEOLYS+ AnimalCare afin d’accompagner et traiter les problèmes courant du cheval en quelques minutes.