Chien: l’arthrose du chien

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Chien: l’arthrose du chien

Le chien qui boite: l’arthrose du chien

Particulièrement présent chez certaines races de chiens (labrador, bouvier bernois, berger allemand…), chez les chiens vieillissants.
L’arthrose du chien se caractérise par de la douleur et une boiterie qui est plus marquée, souvent le matin et avant l’effort. Cette boiterie s’améliore ou disparaît quand le chien marche. Les professionnels de santé animale parlent de boiterie à froid. L’arthrose du chien, comme pour l’humain, évolue par crises. Le chien va alterner entre périodes sans boiterie et périodes de boiterie. Plus le temps passe et plus le temps passé sans boiterie diminue avec une douleur qui est de plus en plus marquée. Dans cette évolution, on remarque parfois que les griffes des membres boiteux sont plus longues car le chien soulage son membre en l’utilisant moins. L’arthrose, par exemple sur l’arrière train du chien est dégénérative. Elle ne s’améliore pas car plus le temps passe plus le cartilage disparaît.

Pour comprendre l’impact et la mise en place de cet arthrose, il faut savoir que l’articulation du chien est composée d’au moins deux abouts osseux qui sont « congruents », ils sont correctement placés les uns par rapport aux autres pour que l’articulation bouge et fonctionne parfaitement. Les mouvements des pattes se font autour de ces articulations. Les extrémités des os présents dans une articulation sont couvertes par du cartilage (une couche de tissu molle et souple recouvrant l’os et permettant de le protéger des chocs et des frottements). Autour de la plupart des articulations on trouve une poche contenant un liquide, la synovie (la capsule synoviale). C’est un lubrifiant pour l’articulation.

Le problème vient que, dans le cas de l’arthrose, le liquide synoviale s’enflamme et entraîne la destruction d’une partie du cartilage. La conséquence directe est que la disparition du cartilage crée une inflammation chronique autour de l’os qu’il protégeait, entraînant de l’arthrose.

Identifier les causes de l’inflammation

Dans l’identification des causes de l’inflammation, il y a souvent une « incongruence » de l’articulation. Les ligaments qui maintiennent les os bien positionnés sont devenus trop lâches, les os ne se déplacent pas de façon normale les uns par rapport aux autres dans l’articulation. Des frottements et donc de l’arthrose apparaissent. C’est ce qui se passe par exemple lors de dysplasie du chien. Bien sûr, une des causes d’apparition de l’arthrose est liée à l’usure lorsque le chien vieillit.

Quels sont les causes de l’arthrose du chien ?

En plus de celle du vieux chien, les causes de l’arthrose du chien sont assez simples :

Dysplasie au niveau de la hanche, du coude ou de l’épaule du chien. Ces dysplasies touchent particulièrement le labrador et d’autres chiens de grande race ou de race géante comme le bouvier bernois. Il faut d’abord comprendre que cette anomalie de croissance est héréditaire. Un travail de reproduction sélective est mené par les éleveurs des races sensibles afin d’éviter l’expansion de cette hérédité en excluant de la reproduction les chiens qui en sont atteints.

Pour les chiens plus petits, l’origine vient souvent d’une luxation de la rotule. Les ligaments maintenant la rotule à sa place lors des mouvements de l’articulation du genou et/ou la forme de la rotule et de l’os sur lequel elle coulisse (le fémur) ne sont pas adaptés et créent une incongruence au niveau de l’articulation. C’est une cause très fréquente chez les chiens de petite race.

Autre élément de cause que l’on a tendance à négliger ou tout simplement ne pas voir réside dans une micro-fracture ou fracture mal réparée. Une fracture mal cicatrisée va changer l’orientation des os et, c’est encore plus vrai si elle a eu lieu dans l’articulation, créer une inflammation dans l’articulation.

Bien sûr, toutes les autres causes d’inflammation des articulations peuvent créer de l’arthrose chez le chien.

Comment accompagner et traiter un chien souffrant d’arthrose ?

L’arthrose du chien est une maladie chronique et dégénérative. Le traitement de l’arthrose consiste donc à ralentir l’évolution de la maladie ainsi qu’espacer et diminuer les crises. Une action sur l’inflammation est donc nécessaire pour soulager et aider.

Le plus souvent, le traitement de la douleur des crises arthrosiques passe par l’utilisation d’anti-inflammatoires (non-stéroïdiens). Toutefois, comme tout les médicaments anti-inflammatoire, il faudra s’assurer que votre chien, souvent âgé, peut recevoir ce type de traitement sans risque pour sa santé (risques médicamenteux sur les reins, le foie). Votre vétérinaire pourra vérifier régulièrement ces états avec des analyses biochimiques du sang. Les chiens qui ne peuvent plus recevoir des anti-inflammatoires se verront prescrits des dérivés morphiniques pour lutter contre la douleur. Le traitement d’attaque de la douleur peut se faire à l’aide d’une injection d’anti-inflammatoire puis par un traitement quotidien par la bouche. Il existe des injections d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens de très longue durée. Les anti-inflammatoires provoquent des effets secondaires importants c’est pour cela qu’on évite de les donner en continu et qu’on les réserve pour soulager la douleur et calmer l’inflammation lors des crises d’arthrose.

Depuis quelques années, des solutions alternatives deviennent d’usage courant. L’objectif est d’adapter des solutions, les moins invasives possibles afin d’éviter les effets secondaires mais avec des bénéfices réels pour votre chien. Parmis ces solutions, l’usage de la photobiomodulation ( ou photothérapie) gagne du terrain. Les mécanismes biologiques étant aujourd’hui parfaitement identifiés, et plus particulièrement sur la mobilisation de la réponse naturelle à l’inflammation. La photobiomodulation pour les animaux consiste en l’application de lumières monochromatiques afin de stimuler de manière naturelle et non-invasive la réponse anti-inflammatoire naturelle. Elle prouve son efficacité dans de nombreux domaines, animal comme humain. D’abord utilisée par les professionnels dans des machines complexes et non accessibles pour le grand public (laser), elle devient désormais miniaturisée et accessible à tous les propriétaires de chien. Dans ce domaine, le dispositif français NEOLYS+ AnimalCare est le premier outil portable et grand public que tout propriétaire de chien peut avoir chez lui, au quotidien.

NEOLYS+ AnimalCare: une solution rapide, efficace et non-invasive pour votre chien

Se présentant sous la forme d’un boitier portable. NEOLYS+ AnimalCare propose 4 programmes de stimulation par des émissions de lumières calibrées. L’usage est simple avec deux boutons pour choisir et activer le programme sélectionné. Vous allez donc pouvoir utiliser le programme anti-inflammatoire (5’45mn) en l’appliquant directement sur la zone concernée : membre, arrière train par exemple. L’outil propose également des programmes pour la cicatrisation des plaies (lacération, frottement du derme, peau à vif,…), le confort musculaire et le traitement du derme du chien (repousse des poils,…).

Equipez-vous du dispositif NEOLYS+ AnimalCare afin d’accompagner et traiter les problèmes courant du chien en quelques minutes.

Fermer le menu